Accueil 9 Actualités 9 Épisode 2 – Quand faire du SMS marketing automation dans l’enseignement supérieur ?

Épisode 2 – Quand faire du SMS marketing automation dans l’enseignement supérieur ?

On se retrouve cette semaine pour le deuxième épisode de notre série sur le SMS marketing automation dans l’enseignement supérieur.

Au cours du 1er épisode, j’ai répondu à la question pourquoi. La question du jour est simple : quand ?

Souvenez-vous, je vous disais que le SMS était la solution la plus pertinente (devant l’email, notamment).

La plus pertinente parce que plus de 3 étudiants sur 4 préfèrent recevoir des informations par SMS et que le taux d’ouverture approche les 98%.

Mais alors, quand faut-il envoyer des SMS ? Ou, si vous préférez, à qui ?

Cible n°1 : les admis

Les élèves admis dans une école à la suite d’un concours sont comme les prospects d’une entreprise. Il faut encore les convaincre, pour une majorité, de vous rejoindre.

Beaucoup d’entre eux passent plusieurs concours, pour ne pas se retrouver sur le carreau en cas d’échec. Un candidat admis n’est pas encore un étudiant dans votre école.

Pour qu’il le devienne, il faut rester en contact, lui montrer de l’intérêt et surtout lui donner envie de vous rejoindre.

Ce candidat entre alors dans votre cercle de communication SMS. Commencez par le féliciter pour son admission, même s’il a reçu un document officiel par La Poste. La boite aux lettres, aujourd’hui, est dans notre poche !

Vous devez lui communiquer des informations pratiques sur le fonctionnement de l’école : rappel de la date limite d’inscription, activités extra-scolaires proposées, cursus de formation…

Mais surtout avec des éléments qui pourraient le convaincre : des articles sur votre réseau de partenaires professionnels, du contenu sur la réussite de vos anciens élèves, le classement de votre école…

En bref, du contenu personnalité en fonction des informations dont vous disposez sur votre CRM.

Cible n°2 : vos étudiants

Le campus d’une école, c’est une petite ville. Une petite ville qui grouille d’habitants, avec des activités quotidiennes.

Le directeur, c’est le maire. Quoi de mieux que le SMS pour s’adresser à ses concitoyens et leur rappeler que leur ville est dynamique et qu’il s’y passe beaucoup de choses ?

Toutes les informations qui concernent la vie de votre école doivent être poussées aux élèves par SMS : activités proposées par le BDE, privilèges des étudiants, voyages prévus dans l’année, la fameuse soirée d’intégration (oui, on s’en rappelle de celle-là !).

Mais aussi, ça arrive parfois, les messages d’alerte en cas d’incident, les périodes de fermeture du campus, les forums avec les entreprises.

En résumé, tout ce qui impacte de près ou de loin la vie des étudiants de votre école.

Cible n°3 : les alumnis

Oui, ils sont partis, mais ne les oubliez pas ! Pour deux raisons simples.

La première, bien sûr : ce sont vos meilleurs ambassadeurs. Ils ont terminé leur parcours scolaire chez vous avant de poser les premières pierres de leur parcours professionnel.

Gardez le contact avec eux, pour qu’ils transmettent leur expérience à vos élèves et surtout, à vos candidats pour les convaincre de vous rejoindre.

De temps en temps, un petit SMS pour organiser une rencontre en souvenirs du bon vieux temps.

La deuxième, ce sont vos meilleurs ambassadeurs. Comment ça, je me répète ? Attendez, je m’explique.

Cette fois je parle d’ambassadeurs auprès des entreprises qu’ils intègrent. Si l’entreprise est satisfaite, elle sera beaucoup plus favorable à l’embauche d’étudiants issus de la même école. La vôtre, donc.

Pensez à prendre des nouvelles de vos alumnis une fois par an, pour savoir s’ils sont toujours en poste et comment se passe leur travail. S’ils gardent une bonne image de vous, ils la renverront auprès de leur entreprise.

 

C’est la fin de ce deuxième épisode. On se retrouve mardi prochain pour l’épisode final de cette mini-série autour du SMS marketing automation dans l’enseignement supérieur.

Et en attendant, si vous avez un projet de SMS marketing automation, nous sommes là pour échanger avec vous.

À mardi prochain !

Bon à savoir !